2- Commission "amphihalins"

publié le 30 mars 2018

L’objectif de la commission est de travailler sur la préservation d’espèces emblématiques des espèces d’eau douce de La Réunion.

Photo OCEA (Pierre VALADE)

Photo OCEA (Pierre VALADE)

1- Pourquoi protéger les espèces amphihalines?

Les espèces d’eau douce de La Réunion ont une forte valeur patrimoniale et certaines ont été classées par l’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) au titre de leur vulnérabilité :
- 5 espèces en danger critique d’extinction
- 3 espèces en danger
- 4 espèces vulnérables
- 6 espèces quasi-menacées.
Ces espèces subissent de fortes pressions : perte et fractionnement de leurs habitats, pollutions, prélèvements, pêche,…leur protection représente un enjeu fort de biodiversité.

De nombreux outils de protection existent déjà, certains sont incomplets, d’autres ne sont pas opérationnels à La Réunion.
L’objectif de cette commission est de mettre en place une gouvernance adaptée pour la protection et la conservation de ces espèces, d’élaborer une stratégie de protection en concertation avec tous les acteurs concernés et de porter à l’échelle nationale les évolutions règlementaires nécessaires pour compléter les outils de protection existants.

2- Mise en place de cette commission

Le CEB fixe la composition de ses commissions spécialisées, en élit le président et les membres selon des modalités qu’il définit. Le Président et la vice-présidente sont membres de droit. Le secrétariat de la commission est assuré par la DEAL.
La composition de la commission sera proposée à validation au prochain CEB avec élection de son président et validation de sa feuille de route.

3-Comment devenir membres de cette commission

Peuvent participer à cette commission les membres du CEB ou leurs représentants et des experts techniques et juridiques.
Pour cette commission l’appel à candidature court jusqu’au 13 avril 2018 par mail à l’adresse suivante comite-eau-biodiversite-reunion@developpement-durable.gouv.fr}}}.


Télécharger :